Cueillette

[La châtaigne] Le fruit typique de l’automne

 

Rares sont les fruits aussi nutritifs ! Source de minéraux (sodium,  calcium, phosphore, magnésium, fer, potassium, zinc, cuivre, manganèse …) et de vitamines B et C. Elle possède une haute teneur en amidon dit « résistant« : son ingestion n’entraîne pas de pic de glycémie (indice glycémique 65, contre 80-90 pour la plupart des féculents). Elle reste calorique, une forte proportion de ses calories venant des glucides complexes qui la composent.

Elle a l’avantage de ne pas contenir de gluten. Très fine et savoureuse, la farine de châtaigne peut remplacer en partie toute autre farine dans les crêpes et les gâteaux, auxquels elle apportera son subtile arôme. Alcalinisantes, en tant que farineux, elles peuvent remplacer la pomme-de-terre dans certaines préparations.

En gemmothérapie, le bourgeon de châtaignier a une action au niveau du système circulatoire, tant  veineux que lymphatique. C’est le bourgeon des phénomènes congestifs et des stases circulatoires type varice, varicosité, il agit en profondeur sur les œdèmes. C’est un remarquable draineur, utile pour éliminer la cellulite ou les toxines de l’organisme.

Le docteur Bach préconise la fleur du châtaignier, « Sweet Chestnut » pour les personnes qui sont dans un état profond de désespoir et ressentant une extrême angoisse. Cet élixir floral aide à traverser les moments très difficiles de la vie et permet de surmonter les épreuves les plus dures lorsque l’on a atteint la limite de l’endurance.