CureMa naturopathie

Le jeune séquentiel

La digestion est la priorité de l’organisme, dès que nous ingérons un aliment, notre corps sollicite ses ressources énergétiques pour l’absorber et éliminer les déchets. La digestion est très énergivore pour l’organisme ! C’est pourquoi après un repas copieux, notre tonus est proche de zéro et le besoin d’une sieste se fait sentir. Alors c’est simple si nous facilitons notre digestion, l’organisme pourra utiliser cette énergie à d’autres fonctions et ainsi permettre un regain de vitalité…

L‘organisme a besoin de périodes de repos digestif. Le jeune séquentiel, qui consiste à ne pas s’alimenter pendant 12 à 16 heures, permet ce repos salutaire. Pour instaurer cela tout simplement au quotidien veiller à avoir un espace temps de 12h minimum entre le dîner et le petit déjeuner.

Cela permet de « retrouver » les vrais signaux de l’appétit, de se mettre à table si on a faim, et ne plus manger de façon mécanique, ou par habitude parce que c’est l’heure.

En pratique, par exemple s’arrêter de manger vers 20 heures après un dîner léger et  recommencer à s’alimenter le lendemain vers 12h ou 13 h et ce, une fois par semaine ou plus en fonction de vos besoins.
Durant ce laps de temps, il convient de bien s’hydrater en buvant beaucoup d’eau ou des tisanes non sucrées.
Si le jeûne séquentiel est plus facile à pratiquer la nuit, par exemple, faire une collation de fruits vers 17h , sauter le repas du soir et le lendemain prendre un petit déjeuner.
Comme déjà indiqué l’important est de mettre le système digestif au repos durant minimum 12 heures, au moment où cela vous semble le plus opportun.
Le jeûne séquentiel permet à l’organisme, et plus spécifiquement au système digestif de faire une pause, ce qui aide le foie à mieux effectuer sont travail de détoxication
et favorise le mieux être. Le jeûne séquentiel aide à une meilleure élimination des déchets de l’organisme et à réduire les inflammations.