Recettes

Macérât de Millepertuis

Munie d’un sac en papier et de ma paire de ciseaux, je pars à la cueillette du millepertuis

Reconnaissance et cueillette

C’est une plante aux fleurs jaunes,très courante, elle pousse à l’état sauvage sur les bords des chemins, sur les talus, en bord de forêt, dans des prairies…un peu partout où le soleil brille.

Les fleurs sont jaunes dorées avec 5 pétales asymétriques avec au centre plein d’étamines. Ses feuilles sont caractéristiques, elles sont criblées de multitudes de glandes comme des petits trous d’où son nom latin Hypericum perforatum (Herbe à mille trous). Lorsqu’on écrase un bouton floral, une substance rouge s’écoule et colore allégrement les mains lors de la cueillette.

Ses propriétés

C’est un puissant cicatrisant, il favorise la régénération de la peau et traite les plaies ou les brûlures légères les irritations, les érythèmes fessiers, et les coups de soleil... Huile antalgique, elle s’emploie également pour soulager les douleurs articulaires, musculaires et rhumatismales. Additionné d’huile essentielle d’Hélicryse italienne, c’est une huile magique contre les hématomes et les contusions. Il constitue également une excellente base de massage pour les muscles mis à l’épreuve par les sportifs.

La recette

Après cueillette, laisser pré-fané les fleurs pendant quelques heures. Pour cela les étaler sur un torchon à l’abri de la lumière et de l’humidité. Cette technique permet de faire évaporer une partie de leur eau afin de limiter le risque développe de moisissures de la préparation.

Ensuite remplir un bocal avec les fleurs. La taille du bocal dépend de la quantité que l’on souhaite préparer. Tasser un peu les fleurs, quand le bocal est plein, ajouter de l’huile vierge de première pression à froid, jusqu’à recouvrir les fleurs. L’huile d’olive laisse une sensation grasse, je lui préfère l’huile de sésame, qui est très bien absorbée par la peau, elle a une odeur discrète et agréable.

Fermer le bocal hermétiquement, et le placer au soleil du matin moins brûlant que celui de l’après-midi.L’huile prend une jolie couleur rouge foncé.

Laissez macérer pendant 4 à 6 semaines en remuant chaque jour. Filtrer et transvaser l’huile dans un flacon en verre teinté pour protéger de la lumière.

Attention de ne pas l’appliquer sur la peau avant exposition au soleil, cette huile est photo-sensibilisante. Et on l’utilise en application externe sur la peau (pas en ingestion!)

Lait apaisant après-solaire pour le corps

Mélanger dans un récipient :

  • 20 ml de gel d’Aloe vera

  • 20 ml d’huile de Millepertuis

  • 10 gouttes d‘huile essentielle de Lavande Aspic

Transvaser dans un flacon de 50ml