Rendez vous à La Vie Claire

Plantes, huiles essentielles, Fleurs de Bach, compléments alimentaires…

Besoin de conseils individualisés ?

le samedi 6 janvier de 14h à 18h

Retrouvez-moi au magasin La Vie Claire à Davézieux 07

Pour tout rendez-vous prit ce jour, 10 € offerts sur le tarif de la consultation.

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.

Les Truffes aux dattes et aux noix de Cajou

GOURMANDISES DE FÊTES à partager
Une délicieuse recette de friandises pour les fêtes de fin d’année : les truffes de Noël revisitées. Ces petites boules se font sans cuisson, sans sucre ajouté, sans graisses et uniquement avec des fruits secs et des oléagineux.

  • 250 g de pâtes de dattes (en magasin bio)
  • 50 g de pâte de coing
  • 40 g de noix de Cajou
  • 1 cc de cardamome
  • 1/2 cc de cannelle

 

pour l’enrobage :

  • poudre de coco
  • poudre de Cacao cru
  • graines de sésame
  • Thé Matcha

 

Mélanger ensemble la pâte de dattes et la pâte de coings.
Incorporer aux mélanges de pâtes de fruits les noix de cajou concassées.
Ajouter les épices : Cardamome et Cannelle.
Malaxer pour obtenir un mélange homogène.
Former de petites boulettes de la taille d’une noix et les rouler dans l’enrobage de votre choix.
Conserver au réfrigérateur et consommer sous 8 jours.

Belles fêtes de fin d’année … Régalez-vous !

Jus maison : le sang végétal

Énergétiquement il y a pas mieux. Il désintoxine, revitalise, reminéralise, déacidifie. C’est un breuvage antioxydant, il nettoie l’intestin grâce à la chlorophylle, si il contient “du vert”.
C’est un véritable alicament, il est riche en enzymes, en vitamines, en oligoéléments et en minéraux.
Le jus c’est 100 % de biodisponibilité.
Il est intéressant de les consommer le matin à jeun. C’est un moyen simple de redonner du tonus à l’organisme et de contribuer au renforcement des défenses immunitaires. A la différence des crudités qui peuvent provoquer des ballonnements à certaines personnes, pas de souci avec les jus.
Pas de recette compliquée, à vous d’expérimenter des associations gourmandes de légumes, fruits, fanes, aromates, épices… Le citron et le gingembre permettent de rééquilibrer les goûts. Laissez-vous surprendre par des mélanges inédits se sont souvent les meilleurs.

Cueillette du jardin

Connaissez vous ces baies ? Ce sont des baies de goiji.

Le Goji est cultivé traditionnellement en Chine, au Tibet, et en Mongolie, notamment dans la chaîne de l’Himalaya, celui ci s’est bien acclimaté à notre jardin et produit des baies rouge-orangé qui apparaissent d’août à octobre. Elles sont très riches en vitamines, minéraux et antioxydants, et sont utilisées depuis des millénaires dans la pharmacopée chinoise. La baie de Goji est composée de vitamine C en grande quantité,tout comme l’Argousier et l’Acérola. La composition de la baie fraîche est très différente de la baie séchée, surtout pour sa teneur en vitamine C. La baie de goji fraîche en contient beaucoup plus que la baie séchée. Comme tout aliment frais, une fois séché et conservé il perd de sa valeur nutritive.

La cure de raisins

Cueillette du Jour, de belles et appétissantes grappes de raisin. Laver, égrapper, passer à l’extracteur … et voici un délicieux jus, pour faire le plein de vitamines (vit C, Vit B) et de minéraux (potassium, manganèse, phosphore et cuivre). Le raisin est un des fruits les plus riche en glucides. Il est également riche en polyphénols aux propriétés anti oxydantes. D’août à octobre c’est la pleine saison pour profiter de tous ses bénéfices.
Et connaissez vous la cure uvale ? De “uva”, raisin en latin.
C’est une cure de nettoyage de l’organisme, qui consiste à consommer que du raisin (bio) et de l’eau tout au long de la journée pendant plusieurs jours. Les effets de cette monodiète saisonnière seront l’amélioration du transit, du sommeil, des problèmes de peau … La fatigue, la nervosité et l’irritabilité sont les désagréments les plus améliorés.
Les personnes très affaiblies,les femmes enceintes et les personnes atteintes de diabète insulino-dépendant ne peuvent pas suivre cette cure.
Entamer une monodiète affaiblit l’organisme. Il faut être en bonne santé pour l’entreprendre. Pour plus d’infos sur le sujet, n’hésitez pas à consulter un.e naturopathe.

Gourmandise sucrée

GÂTEAU CHOCOLAT-COURGETTE

Découvrez cette surprenante et délicieuse recette

  • 200g de chocolat pâtissier
  • 4 œufs
  • 80g de farine dé blé ou de riz pour une version sans gluten
  • 90g de sucre complet
  • 250g de courgette

Faire fondre la chocolat au bain-marie. Peler et râper finement les courgettes. Séparer les blancs d’oeufs des jaunes. Monter les blancs en neige. Mélanger les jaunes avec le sucre, puis ajouter la farine, puis la courgette finement râpée, puis le chocolat fondu. Ajouter délicatement les blancs en neige et verser la préparation dans un moule préalablement huilé – Faire cuire 25 min à 180°C

Mode de cuisson

Si nos lointains ancêtres, consommaient leurs aliments crus, la découverte du feu a permis d’agrémenter leur ordinaire. Ainsi les aliments attendris par la cuisson pouvaient être consommer sans difficulté. Par ailleurs les parasites et les toxines étaient détruits par la chaleur, évitant ainsi certaines épidémies. 
La cuisson a aussi son revers, d’après Jean SEIGNALET, la cuisson agite les molécules des aliments, et forme des substances complexes non retrouvées dans la nature et non reconnues par nos enzymes. De plus elle dénature partiellement les aliments, plus la cuisson est longue et à haute température et plus la destruction des nutriments est importante.

Dès 45°C, les enzymes sont détruites
Dès 60°C, la vitamine C disparaît
À 100°C, les minéraux précipitent
À partir de 110°C, les autres vitamines sont détruites
À partir de 120°C, les graisses se modifient, entraînant la formation acroléine, cancérigène

Les modes de cuisson à déconseiller

  • La cocotte minute. Sous pression la température s’élève et dépasse 100°C, ce qui peut entraîner une dénaturation des corps gras ou des protéines et la précipitation des sels minéraux. Ce mode de cuisson favorise la production de composés agressifs pour la muqueuse intestinale.
  • Grillades, barbecue. Le fait de griller conduit à la formation d’hydrocarbures polycycliques cancérigènes . A consommer avec modération…
  • Micro-ondes. L’énergie électromagnétique provoque une agitation moléculaire intense (les molécules de l’aliment sont agitées 2450 milliards de fois en une seconde ! ), d’où échauffement et cuisson de l’intérieur. Cette cuisson dévitalise les aliments, et modifie leur structure ils deviennent agressifs pour l’organisme .Les vitamines C et B, ainsi que les protéines sont détruites. La consommation d’aliments cuits au micro-ondes entraîne une production de radicaux libres dans le corps humain.
  • Friture. Cuisson dans un bain d’huile très appréciée pour la saveur. Mais à éviter car elle surcharge le foie. Les autres désavantages sont nutritionnels et danger pour la santé.